• Le racisme, cette xénophobie conservatrice

    Voici un sujet qui nous a malheureusement tous touché, peu importe nos origines : le racisme, ou plus exactement la xénophobie si nous partons du principe qu'il n'existe de nos jours, aucune race humaine, seulement des différences ethniques. Revenons tout d'abord sur la définition du racisme "Idéologie fondée sur la croyance qu'il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les « races » ; comportement inspiré par cette idéologie. Attitude d'hostilité systématique à l'égard d'une catégorie déterminée de personnes.". 

    Les origines de ces maux 

    La xénophobie est un concept ancré dans nos sociétés depuis... Depuis pratiquement le début de la civilisation. Pourquoi est-elle là depuis si longtemps ? Au début, un groupe de personnes se rassemblait en fonction de leurs caractéristiques, principalement du lieu d'habitat assez proche, par exemple les différentes peuplades qui se sont rapprochées pour former Rome entre le mont Palatin et le mont Aventin au VIIIe siècle avant notre ère. Par conséquent, afin de préserver la continuité puis la prospérité de la communauté les hommes ont cru bon d'aller se battre et d'inférioriser l'autre. D'où la diffusion de l'idée que l'ennemi est mauvais, ignorant, faible, car oui, ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire, ou du moins la grande majorité ! 

    Mais aujourd'hui, pourquoi cela continue-t-il ?

    Ceci est une excellent question, pourquoi ? Dans nos sociétés mondialisées, nous pouvons voir que cette xénophobie est encore présente, des restes d'une antique idéologie que nous n'arrivons pas à défaire. Il y a un mois je me faisais insulter dans le train parce que j'étais française, hier encore, parce que j'ai des origines asiatiques. Bref, même les métisses s'en prennent de tous les côtés sous prétexte que "Les hybrides, c'est mal", "les races ne doivent pas se mélanger". Des énormes bêtises en soi. Oui, il y a bien différentes ethnies avec des différences physiques dues à une adaptation au milieu, avec une culture et traditions singulières. Mais cela doit-elles être brimées ? Non, ne soyons pas ethnocentriste, voyons ! Vous devez bien savoir qu'il n'existe pas de races humaines, mais une seule espèce avec ses nombreuses variantes, que l'on nomme "ethnie". Le minimum du respect est bien de nommer les choses, n'est-ce pas ? Être respectueux envers autrui, ne pas lui être hostile parce qu'il est différent, nous ne choisissons pas nos origines, notre couleur ne doit pas nous définir totalement, mais plutôt nos actes, nos pensées. Le racisme, la xénophobie sont des maux conservateurs qu'il faut dépasser. 

    La solution, l'intégration ?

    Le racisme, cette xénophobie conservatrice

     Il y a quelques temps une polémique a eu lieu, vous en avez sans doute eu vent, celle entre Nadine Morano et Rokhaya Diallo, la première catégorisant un grand nombre de citoyens de "Français de papiers". Les réseaux sociaux sont une fois de plus, un reflet de la pensée des personnes qui n'osent pas le dire en face, parce que "J'ai peur d'être jugé"... Une bonne blague. Des vagues de haine, des deux côtés, se sont déferlées sur les deux protagonistes. Ensuite, un argument est revenu de plus en plus : "Les Italiens et Portugais se sont mieux intégrés que les musulmans". Je me suis étouffée, non, les étrangers plus anciens ont connu les mêmes persécutions, et ce n'est qu'après plusieurs décennies que cela s'est apaisé. Cela ? Grâce à une intégration progressive, tout en gardant sa culture première. Nous sommes plus riches grâce à ces mélanges, il faut en être fier. 

    Je suis métisse, je suis Française, je suis Européenne, je suis humaine.


    2 commentaires
  • Quand tu ne sais pas quoi faire

       Pour ce premier week-end de juillet, j'ai décidé de me balader sur Twitter, chose assez rare. Je ne suis pas très active, étant plutôt un fantôme, mais il a suffit que je poste un message pour me faire repérer par Lolywood, en passant je vous recommande leurs vidéos, c'est tordant. La fille qui ignorait qu'on pouvait voir mes "retweets", complètement à la masse celle-là !


    votre commentaire
  • Une étrange vision des géographes

       Après avoir reçu un fabuleux message de notre ô grand professeur de littérature dénigrant notre merveilleuse spécialité adorée, j'ai eu envie de faire cette petite image. Non, on ne fait pas QUE colorier !


    3 commentaires
  • Un khâgne détraqué


    votre commentaire